mardi 25 mai 2010

Google continue à se débarrasser d'IE6 avec Reader - PC INpact

Google continue à se débarrasser d'IE6 avec Reader - PC INpact

mais aussi de
  • Firefox 1.0 et 2.0
  • Safari 2.0 et 3.0
  • Chrome 1.0, 2.0 et 3.0

Retour expérience Google Apps chez Euromaster

L'idéal aurait été de mener de front le déploiement des Google Apps et la transformation des pratiques bureautiques. C'est ce que pense Olivier Carre-Pierrat, directeur des infrastructures d'Euromaster, groupe comptant 1 500 points de vente dans 10 pays. L'adoption des nouveaux outils aurait été facilitée.

Aujourd'hui persistent de vieilles habitudes, comme l'envoi de documents attachés dans les courriels. Et du coup, pour certains utilisateurs, le remplacement du couple Exchange/Outlook par Gmail est vu comme une régression. Par exemple, modifier un tableau en pièce jointe dans un message nécessite de passer par une étape supplémentaire : la copie du fichier sur son disque dur.

Citation Olivier Carre-Pierrat : « La richesse du portefeuille  applicatif des Google Apps, avec notamment une messagerie instantanée et  un wiki, nous permet non seulement de remplacer l'existant mais aussi  de préparer le futur. »







Mais le directeur des infrastructures n'avait pas le choix. Quand la décision a été prise de basculer sur la plate-forme de Google en 2008, il y avait urgence. Chacun des dix pays dans lesquels est présent le spécialiste du pneu avait sa propre version d'Exchange. « Certaines étaient obsolètes, parfois hors maintenance, et les serveurs étaient vieillissants », précise Olivier Carre-Pierrat.

L'autre difficulté tient aux usages bureautiques et collaboratifs. Contrairement aux processus métier, une vente par exemple, ils sont peu documentés et obéissent rarement à des procédures bien définies.

L'enjeu de l'année 2010, maintenant que la plate-forme est déployée dans pratiquement tous les pays, consiste à standardiser les pratiques bureautiques. « Nous allons analyser les directions métier et ranger les pratiques dans une grille en fonction des efforts à déployer et des gains potentiels », poursuit-il. Seront naturellement traités en priorité les processus à fort gain pour lesquels peu d'efforts sont nécessaires.

Fluidifier les relations entre les points de vente et le siège

En homme pragmatique, Olivier Carre-Pierrat veut aller à la rencontre des utilisateurs, les écouter, voir comment ils travaillent. Un domaine où il attend beaucoup est la relation entre le siège et les points de vente. Il cite deux traitements qui pourraient être améliorés : les réclamations des clients et la gestion des absences.

Dans le premier cas, en s'appuyant sur les outils de la plate-forme, comme la messagerie, la messagerie instantanée ou le wiki, il est possible de fluidifier le processus et répondre plus rapidement aux clients. Dans le second, la mise à disposition d'un tableau partagé éviterait au responsable d'avoir à consolider les fichiers que lui renvoie chacune des agences. C'est en promouvant ce type de pratiques que le DSI compte convaincre et favoriser l'adoption des Google Apps, au-delà de la messagerie.

Accompagnement au changement...

L'accompagnement au changement est souvent le parent pauvre des projets bureautiques et collaboratifs. Il n'est pas facile de justifier auprès de la direction général une facture de formation pour une application qui n'est pas jugée critique pour les affaires. C'est pourquoi Olivier Carre-Pierrat apprécie d'avoir un budget consacré à ce poste.

Une opportunité rendue possible grâce au choix de Google. « Si nous avions choisi Exchange 2010, le coût du projet ne nous aurait pas permis de proposer un accompagnement, qui aurait été pourtant nécessaire », précise le directeur des infrastructures.

Aujourd'hui, seul Gmail est imposé. Les utilisateurs conservent leurs outils bureautiques traditionnels (Microsoft Office ou Open Office dans les points de vente), mais ils ont accès à l'ensemble des outils de la plate-forme de Google. Et certains ne s'en privent pas.

et appropriation spontanée

A l'instar d'autres organisations qui ont adopté les outils de Google, comme Malakoff-Médéric (Google Apps au service de la performance collective de Malakoff Médéric) ou l'Essec (L'Essec surprise par la rapidité d'adoption des Google Apps ), le module Sites est particulièrement apprécié, y compris pour des usages non professionnels. Pour le responsable informatique, ce n'est pas un problème. Cela fait partie du processus d'appropriation. « Nous n'exerçons aucun contrôle a priori, souligne-t-il. C'est un style de management. »

Il a toutefois fallu sensibiliser les collaborateurs et les responsabiliser sur la cible. Un vrai changement car jusqu'alors la gestion des droits, par exemple sur des répertoires partagés, était du ressort de l'informatique.

Avec Google Sites, chacun décide quels collaborateurs accèderont à l'information, lesquels auront le droit de la modifier... « C'est un changement incroyable dans les mentalités », souligne le directeur des infrastructures. Il s'en félicite : « le producteur de l'information est mieux placé que le service informatique pour identifier les destinataires ».

Des portables qui restent sur au bureau le soir

La messagerie instantanée et notamment le chat vidéo ont aussi été rapidement adoptés, comme en témoigne l’augmentation du nombre de webcams dans l'entreprise. Ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour passer des messages vers les points de vente et même résoudre des problèmes techniques, par exemple en dialoguant en direct avec un expert.

Un autre indicateur témoigne des évolutions des pratiques : le soir, au siège de l'entreprise, de plus en plus d'ordinateurs portables restent sur les bureaux. Les collaborateurs accèdent depuis chez eux à leur messagerie voire à leurs documents bureautiques.

« Quand nous avions présenté cette opportunité au début du projet, les collaborateurs n'avaient pas été réceptifs, mais ils se sont rendus compte que ce n'était pas plus mal de ne plus avoir à emporter leur portable avec eux », note le directeur des infrastructures. Ce qui l'amène à réfléchir sur l'évolution du parc informatique : faut-il continuer à privilégier les portables plutôt que les ordinateurs de bureau ?


Source http://www.collaboratif-info.fr/retour-experience/euromaster-sattaque-la-transformation-des-usages-bureautiques

Hors-texte : "Les points clés de la méthode  d’Euromaster"

jeudi 22 avril 2010

Sortie de SharePoint 2010

Today we reached an exciting engineering milestone- the release-to-manufacturing (RTM) for Office 2010, SharePoint 2010, Visio 2010 and Project 2010!

Earlier this year we announced that we will officially launch SharePoint 2010 to our business customers on May 12 with a virtual launch. Our virtual launch will allow people from around the globe to participate in our launch by going to
http://www.the2010event.com

mardi 13 avril 2010

Ibm Lotus Quickr de nouveaux espoirs avec la 8.5

IBM annonce de nouvelles fonctionnalités et des améliorations de la solution Lotus Quickr

Attention , tout n'est pas définitif , on attend la sortie cet été 2010

LES + :
  • menus contextuels améliorés (+ user-friendly)
  • controle d'accès aux dossiers (+ granularité)
  • nouvel editeur web (texte riche = CK Editor, merci pour le copier-coller de texte et d'images, enfin)
  • nouvelle interface des bibliothèques (commentaires, version)
  • amélioration des connecteurs et prise en charge des tags dans ceux-ci
  • forums de discussion révisés
  • l'orientation web 2.0 s'accentue (flux, commentaires...)
  • integration E.C.M. effective ( publication, visualisation, recherche)


LES NOUVEAUTES :

  • les notifications seront enfin personnalisables (fini les messages rébarbatifs et standardisés, pas "user-friendly " pour 2 sous)
  • les listes de données sont enfin intégrées
  • la corbeille de l'espace apparait enfin (on entendra plus "j'ai perdu mon document , vous pouvez me le restaurer!!)
  • telechargement de .zip
A suivre si toutes ces promesses vont se retrouver dans la version de cet été

lundi 12 avril 2010

Deezer sonorise les McDo - e-marketing.fr : Médias, Musique en ligne, Deezer, Streaming, Soundeezer

Deezer sonorise les McDo - e-marketing.fr : Médias, Musique en ligne, Deezer, Streaming, Soundeezer

Réflexions autour du community management et du rôle des agences : pourquoi le community manager doit faire partie de l’entreprise

Post de Cédric Deniaud sur le role du community manager "interne" ou "externe" ?

L’important n’est pas les compétences : celles-ci s’acquièrent.

C’est la logique et stratégie, pour les enjeux, risques et opportunités que représentent aujourd’hui les médias sociaux, qui doivent être privilégiées.

A lire + http://www.mediassociaux.com/

« Les entreprises vont avoir un réseau social commun pour l’interne et l’externe » | Courrier Cadres

« Les entreprises vont avoir un réseau social commun pour l’interne et l’externe » | Courrier Cadres

En clair, les entreprises ne vont pas avoir un réseau social pour permettre à leurs collaborateurs de mieux échanger des informations entre eux et un autre pour communiquer auprès de leurs clients. Nous allons voir apparaître dans les entreprises des plates-formes communes vouées à s'adresser à la fois aux salariés, aux clients, mais aussi aux fournisseurs, aux prestataires, aux prospects, aux journalistes ou encore aux blogueurs. Bien sûr, chacune de ces communautés aura accès uniquement aux informations la concernant.

Pub nike

9000 applications ajoutées en mars sur l’Android Market | FrAndroid - LA communauté francophone Android, Nexus One

Certes nous sommes encore loin de l’Appstore qui totalisait déjà plus de 100 000 applications avant Noël contre un peu plus de 42 000 sur l’Android market en avril. Selon Eric Schmidt patron de Google ,le market devrait disposer de 3000 applications en Avril,sur ces 30000 applications 60% sont gratuites et 40% sont payantes. Android se place en seconde position au niveau des plateformes mobiles qui ont le plus d’applications disponible sur leur système de téléchargement d’applications.

Cette augmentation d’applications disponible est du aussi à la forte croissance d’Android aux Etats-unis qui entre octobre 2009 et janvier 2010 a gagné 4,3 % de part de marché. Sachez que les services de téléchargement d’applications toutes plateformes confondues aurait dépassé 1,94 milliard de dollars en 2009 et attendrait 15,65 milliard de dollars en 2013.


jeudi 8 avril 2010

Panasonic quitte Microsoft Exchange pour Lotus Live

Depuis que Panasonic a annoncé qu’ils allaient basculer de Microsoft Exchange pour Lotus Live, il semblerait que l’année 2010 soit l’année du développement pour la suite Lotus Live, qui a moins d’un an.

Cette annonce est loin d’être impertinente, car la firme de Redmond vient de perdre un marché de près de 300 000 employés. Or il y a peut elle a aussi perdu l’infrastructure de la ville de Los Angeles, au profit de Google Apps.

En savoir +

mardi 16 mars 2010

Retour expérience : Réseau social chez Sogeti (2/2) : marier Lotus Connections et Sharepoint | Collaboratif-Info

« La mise en place d'un réseau social d'entreprise n'est pas un projet de DSI, même s'il peut être initié et soutenu par le DSI », affirme Didier Coffin, directeur des systèmes d'information de Sogeti. L'enjeu et les conséquences au niveau de la culture d'entreprise et de son management sont telles qu'elles requièrent l'implication du comité de direction. Pour autant, l'aspect technologique est loin d'être anodin. Surtout dans le cas de Sogeti, qui n'avait pas choisi la voie de la facilité.

« Nous avons opté pour une technologie IBM s’intégrant à nos architectures qui reposent entièrement sur des logiciels de Microsoft, comme Windows, Exchange ou Sharepoint », précise d'emblée le DSI. Seulement, au début de l'année 2009, la société de services n'avait guère le choix. Les solutions en mode Saas ou Cloud n'étaient pas encore généralisées. Par ailleurs, Sogeti a deux partenaires privilégiés : Microsoft et IBM.

La version 2010 du logiciel vedette de Microsoft aurait peut-être également correspondu aux attentes de Sogeti, mais sa commercialisation n'interviendra que dans quelques mois, à la fin du premier semestre 2010. Incompatible avec le calendrier de la société de services, dont le réseau social devait être en place dès 2009.

Choisir un produit qui n'existait pas encore

De son côté, IBM avait déjà travaillé au début de l'année dernière sur une évolution prometteuse de Lotus Connections 2.0.1. Ce qui fait dire à Didier Coffin : « Parmi les logiciels les plus pertinents que nous avions identifiés, nous en avons choisi un qui n'existait pas encore : Lotus Connections 2.5 ». La sortie n'était qu'une question de mois. Le risque pouvait être pris par Sogeti avec le support d’IBM.

Après une phase de prototype qui a duré presque trois mois a débuté l'intégration, l'opération la plus critique du déploiement. « Nous étions devant un projet d'intégration d'un ERP dans un environnement Microsoft hétérogène », illustre Didier Coffin. Car il ne s'agissait pas seulement de déployer des fonctions de réseau social, mais d'ajouter une dimension relationnelle aux espaces collaboratifs qui existaient déjà avec Sharepoint ou d’autres plates-formes (Confluence, par exemple).

Il fallait, en outre, composer avec une informatique distribuée. Lotus Connections devait ainsi être relié à six annuaires Active Directory. Autre spécificité propre aux sociétés de services : si tous les employés sont bien référencés dans les annuaires, la moitié d'entre eux passent l'essentiel de leur temps sur les sites des clients et ne sont pas forcément connectés au réseau. Une dimension qu'il a fallu prendre en compte dans la politique d'accès.

La sécurité a d'ailleurs constitué un point critique du projet. Pour la partie filtrage et authentification, Sogeti a fait confiance à l'expertise de Microsoft. Il s'est appuyé sur la passerelle UAG (Unified Access Gateway) de la ligne Forefront. « Si 60% de la plate-forme est fournie par IBM, les 30% de sécurisation des accès viennent des technologies Microsoft », précise Didier Coffin. Les 10% restants proviennent de quelques briques complémentaires, comme le moteur de recherche Sinequa, qui est utilisé avec Lotus Connections pour étendre le domaine de recherche sémantique. Pendant la phase de maquette, les équipes de Microsoft et d'IBM ont travaillé simultanément en collaboration avec les équipes de Sogeti.

Un « Go-live » en mode big bang

Sur un plan technique, le projet s'avérait ambitieux. Le mode de déploiement retenu a ajouté une couche de complexité supplémentaire. Sogeti s'est posé la question : fallait-il ouvrir la plate-forme module après module (Lotus Connexions compte quatre grandes briques fonctionnelles) simultanément dans les quatorze pays ou, au contraire, proposer l'ensemble des modules pays après pays, en fonction des contraintes d'infrastructure ?

Finalement, aucune de ces deux options n'a été retenue. « Nous avons pris le parti d'ouvrir tout pour tout le monde à la fois, précise le DSI. Le jour où la plate-forme a été mise en ligne, les 20 000 collaborateurs avaient leurs profils initialisés avec les informations de base contenues dans les annuaires et l'ensemble des modules de Connections étaient disponibles. » Les collaborateurs avaient accès aux blogs, wikis, signets, à la gestion des communautés, celle des activités...


Ce mode de Go-Live big bang sur le plan technique cadrait avec l'ambition du projet : amener davantage de relationnel et de la transversalité à l'échelle de l'entreprise. Il présente toutefois plus de difficultés en regard de la conduite du changement qui le suit, car les éventuels dysfonctionnements sont susceptibles d'impacter l'ensemble du personnel.

Erik van Ommeren, qui pilote depuis les Etats-Unis l'équipe de catalysts chargés de promouvoir l'usage de Lotus Connections au sein de Sogeti, reconnaît : « Si je devais recommencer le projet, je m'assurerais d'une plus grande stabilité de la plate-forme avant d'inviter des collaborateurs, quand bien même ces derniers ont conscience de participer à une phase bêta. »

Une montée en compétences

Aujourd'hui, la plate-forme fonctionne et continue de s'enrichir fonctionnellement : après le streaming vidéo et le vote en ligne, les équipes de Didier Coffin travaillent pour relier Lotus Connections à des messageries instantanées comme OCS & MSN, ces dernières étant utilisées par les consultants pour dialoguer avec leurs clients. Ce qui pose bien évidemment des questions de sécurité.

Avec le déploiement de Lotus Connections, Sogeti a répondu au besoin qui avait été exprimé par les collaborateurs. La société de services est également montée en compétences dans le déploiement d'un réseau social sur les plans méthodologique et technique.

Dans ce dernier registre, elle a musclé ses compétences en sécurité et résolu des problèmes bien spécifiques, comme le passage de Connections sur un cluster de serveurs Websphere. Pour la petite histoire, la difficulté a été résolue grâce à la localisation d'un expert chez l'éditeur basé aux Etats-Unis. Il est aujourd'hui « taggé » dans le réseau social interne d'IBM. Pour sa part, Sogeti est prêt à commercialiser à ses clients un logiciel qu'il s'est lui-même approprié.




Les entreprises se branchent sur les réseaux sociaux - Les Echos.fr

Les entreprises se branchent sur les réseaux sociaux - Les Echos.fr

Selon une étude menée par l'agence de conseil Burson Marsteller, elles ont commencé à investir massivement sur ces réseaux : 79 des 100 plus grandes entreprises inter-nationales (selon le classement établi par le magazine « Fortune ») utilisent au moins un de ces réseaux. Les sites les plus utilisés sont dans l'ordre :
Twitter, Facebook et YouTube, plus fréquemment encore que les blogs d'entreprises


lundi 1 mars 2010

Téléchargements illicites et PDF piégés s'invitent au bureau

Téléchargements illicites et PDF piégés s'invitent au bureau

L'étude de ScanSafe met également l'accent sur un nouveau type de menace : les documents PDF piégés.
Depuis quelques années, un document PDF est une véritable application qui peut exécuter du code javascript et faire des appels AJAX vers des sites web distants. Les hackers utilisent ce potentiel pour piéger les internautes à partir de documents PDF a priori inoffensifs.

Selon ScanSafe, les fichiers PDF malveillants sont à la base de 56 % des "exploits" (tentatives d'attaques réussies) rencontrés sur le web au premier trimestre 2009 et ont atteint 80 % au dernier trimestre.
Face à cette menace très sérieuse et en forte croissance, la seule sécurité réellement efficace provient soit de la mise à jour du lecteur PDF pour colmater les brèches de sécurité, soit d'un filtrage proactif du contenu transitant sur le protocole HTTP et des adresses de sites web qui diffusent ces fichiers PDF piégés.

Google veut vraiment la mort de IE6

Google veut vraiment la mort de IE6

Avec en tête d'affiche Internet Explorer 6, Google poursuit sa chasse aux anciens navigateurs Web. À partir du 13 mars prochain, ils seront toujours acceptés sur YouTube mais pas forcément les bienvenus.

Mais qui est encore en IE6? Il ne faut pas s'étonner du manque d'ergonomie et d'accesibilité de certains sites web avec IE6

Itinérance : la fin des factures mobiles salées ?

Itinérance : la fin des factures mobiles salées ?

Depuis le 1er mars, les opérateurs mobiles européens sont tenus de mettre en place un dispositif de plafonnement de la facture mobile en situation d'itinérance de manière à éviter le " bill shock ", la facture exorbitante au retour d'un déplacement à l'étranger.

Un Forum des métiers de la banque, le 4 mars 2010

Un Forum des métiers de la banque, le 4 mars 2010

mercredi 24 février 2010

lundi 22 février 2010

vendredi 19 février 2010

About – Marketing 2.0 and Social Media Conference 2010

About – Marketing 2.0 and Social Media Conference 2010



La Conférence Marketing 2.0 – M2C – s’adresse à tous les professionnels qui pensent que l’industrie actuelle du marketing a besoin de changement ! Nous mettons en présence les plus grands spécialistes et experts mondiaux afin de discuter du marketing, des médias (sociaux) et de la publicité, ainsi que des nouvelles technologies, de demain


lundi 15 février 2010

La vogue des community managers - Stratégies

La vogue des community managers - Stratégies


Quelles sont les qualités d'un gestionnaire de communauté?

La curiosité, l'empathie, la passion, le sens du contact, etc. «Outre être des experts de leur sujet, ajoute Stéphane Guerry, directeur associé chez Euro RSCG C&O, ils doivent avoir la culture des réseaux sociaux, la compréhension des problématiques clients corporate et commerciales, et une culture générale et de l'actualité.»


«Derrière ce vocable, les agences vendent tout et n'importe quoi, s'agace Benoît Faverial, créateur de community-manager.biz, un site consacré à la profession. Si l'on se borne à envoyer des messages unilatéraux et à faire de la communication virale, on peut être qualifié de super-RP en ligne, d'influenceur, de lobbyiste du Web, mais pas s'autoproclamer community manager. Le fondement de ce métier, c'est le dialogue avec les communautés.»

Media Aces Conference - mars 2010: comment les entreprises utilisent les médias sociaux

Media Aces Conference - mars 2010: comment les entreprises utilisent les médias sociaux
Cette conférence aura lieu le 16 mars 2010, de 14h à 17h, sous le Toit de la Grande Arche
SALLE 1

•Paul SITBON, Convergence SI et Web, VEOLIA
•Carole BABIN-CHEVAYE, Responsable communication numérique, GENERALI
•Philippe GERARD, Consultant en communication, CEGOS

SALLE 2


•Thierry CRAHES, Directeur de la distribution multicanal, MMA
•Régine COMBREMONT, Directrice du département stratégie Digitale, SNCF
•Olivier HUBLAU, Directeur Général , HighCo DATA

jeudi 11 février 2010

Enveloppe Google Maps

excellente idée


Google est vraiment mon ami



http://www.vincentabry.com/enveloppe-google-maps-8412?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+abry+%28VincentAbry.com%29&utm_content=Google+Reader

mercredi 10 février 2010

Heineken , entreprise 2.0

Le 27 janvier 2010, Heineken Entreprise en collaboration avec l’agence Vanksen, a lancé son blog « Tendances Bière » exclusivement consacré à la bière et son univers. Le blog « Tendances Bière » représente une continuité du projet d’entreprise « Brasseur d’Avenir » lancé en début d’année 2009.


Retrouvez l'article

 http://www.culture-buzz.fr/blog/Tendances-biere-brasseur-d-avenir-3436.html

Visitez le blog
http://www.tendancesbiere.fr/#509dba14a838f6dc1a361d8a12c83363

Bonne illustration de l'Entreprise qui se met au web 2.0
A suivre

Participez à l'enquête de Notez IT sur les applications de communications collaboratives

Quel niveau d'adoption des applications de communications collaboratives dans les entreprises ? http://enquete.notezit.fr/en0010/

Le site LeMagIT.fr en partenariat avec Aastra, un des leaders mondiaux de la convergence IP, souhaite recueillir votre avis et vos opinions sur les solutions de communications collaboratives et 2.0 dans votre entreprise.


Au terme de ce court sondage d'une quinzaine de questions sur vos projets, vos problèmes et vos suggestions dans le déploiement de ce type d'application, il vous sera proposé de recevoir les résultats de l'étude qui seront édités par le site www.notezIT.fr.

Du réseau social dans Gmail

Gmail Buzz , nouvelle fonctionnalité d'échange de messages, de photos ... avec vos"amis" via Gmail et sur votre mobile. Simple gadget ou véritable outil de réseau social ?...


http://www.google.com/buzz





mardi 9 février 2010

Les outils Web 2 de l'identité numérique

le Ba ba de l'identité numérique

Merci les explorateurs du web

WRANGLER BLUE BELL SPRING/SUMMER 2010

WRANGLER BLUE BELL SPRING/SUMMER 2010

enfin un site web qui déshabille !!!

Interview Corinne Turpin, Fondatrice OSMOZE

Corinne est membre, entre autres, du Centre des Jeunes Dirigeants d’Orléans, du GEZI et de la communauté ECOBIZ. Elle a suivi les formations à l’ESSCA, au CESA Marketing HEC et du Groupe AFNOR. Avant de monter sa société Osmoze, elle est passée par la Nouvelle République du Centre Ouest (à Tours), le Groupe Valloire (à Orléans) et a également occupé le poste de directeur adjoint pour CIL Valloire.

OSMOZE accompagne les entreprises et les collectivités dans la mise en œuvre de démarches structurées de développement durable visant à une meilleure performance économique, sociale et environnementale, de type agendas 21. C’est un diagnostic qui concerne la stratégie de l’entreprise ainsi que son dirigeant mais qui implique également fortement les collaborateurs.

http://www.osmoze-conseil.fr/


Retrouvez son interview sur TWIDECO
http://www.twideco.com/blog/

Réseaux sociaux d'entreprise : deux expériences à méditer THALES ET APEC

Réseaux sociaux d'entreprise : deux expériences à méditer

extrait  :

Thales : un lancement en demi-teinte pour mieux rebondir



les utilisateurs avaient du mal à comprendre à quoi pouvait servir l'outil au quotidien. En particulier, les générations n'ayant pas grandi avec le web et habituées à un management vertical éprouvaient des difficultés d'ordre culturel et de prise en main".
 
À cela se sont ajoutés des problèmes techniques. Pour autant, Florent Lafarge veut faire une nouvelle tentative, en tirant les leçons de cet échec. "Il faudra faire davantage d'accompagnement au changement, expliquer l'objectif d'amélioration de l'efficacité collective et finalement, être plus contraignant".



Apec : un succès dû à des mesures incitatives fortes
 
"il faut engager une conduite du changement via le management, qui doit expliquer pourquoi est déployé l'outil et à quoi il peut servir, et formaliser des objectifs annuels. Éventuellement, il s'agit de se montrer directif via des recommandations, sans pour autant inscrire des règles dans le marbre"

lundi 1 février 2010

E-commerce : un marché à 25 milliards d’euros... - Informatique


Sur l’ensemble de l’année 2009, la Fevad estime que le e-commerce atteindra les 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un chiffre réalisé par plus de 21 millions d’internautes sur les 32 que compte la France. Toutefois, si le commerce B-to-C affiche une hausse constante, la vente en B-to-B (aux entreprises), reste en retrait : seule 28% des entreprises achètent en ligne.

E-Marketing : réseaux sociaux et e-réputation,...


L’édition 2010 de forum E-Marketing a accueilli 11 500 visiteurs, soit 15% de plus que l'an dernier...Les plateformes communautaires et la gestion de l'image sont les grandes tendances de l’année.

Réseaux sociaux et e-réputation, deux tendances fortes

« En un an les préoccupations ont bien évolué. L'an dernier, les outils avec retour sur investissement immédiat étaient au cœur des débats. Depuis, l'e-mailing s'est bien installé.  

Les réseaux sociaux et l'e-réputation s'illustreront comme le duo incontournable de l'année 2010. 

La géolocalisation alliée au temps réel marque également un tournant tout comme la monétisation de l'audience qui devient un enjeu » explique Pascal Sagnol, avant de poursuivre « les entreprises doivent de plus en plus assurer leur visibilité et mesurent l'impact que les réseaux sociaux peuvent avoir sur leur image. D'où l'intérêt pour elles de mieux prendre en compte la diffusion des messages sur les plates-formes communautaires et de gérer leur réputation. Pour preuve, nous avons identifié une plus grande présence des « community managers » cette année »

Une révolution qui gagne l’entreprise

Effectivement, les services de communication et de marketing dans les entreprises vivent une véritable révolution et doivent rompre avec les habitudes pour intégrer les outils du web 2.0. de façon à s'adapter aux profonds changements initiés par les internautes et les consommateurs en ligne.
Toutes n'ont pas encore franchi le pas.
Difficile parfois d'expliquer le gouffre entre le comportement d'un individu dans son environnement personnel et celui qu'il a dans son environnement professionnel.

De nombreux décideurs utilisent les réseaux sociaux et toutes les technologies actuelles dans la sphère privée, mais hésitent encore à développer l'usage dans leur environnement professionnel. 
Il est vrai que la démarche requiert beaucoup de vigilance et le maniement de ces outils imposent une bonne connaissance de la stratégie de l'entreprise et de ses produits pour délivrer des messages adaptés et les communiquer en temps réel.

Beaucoup d'entreprises ont encore du mal à déléguer la gestion de la e-relation client et de l'image et à désigner la personne ou le service qui devra prendre en charge cette mission. L'absence totale de stratégie ou un suivi épisodique risquent à terme d'être nuisibles. Ce forum a été l’occasion pour certains dirigeants d’en prendre conscience et de franchir une étape en décidant de mettre en place une stratégie de veille plus performante tout en prenant une part plus active dans les réseaux sociaux. Lieu propice également pour mieux comprendre les enjeux actuels et les demandes à effectuer auprès des équipes pour mettre en place une stratégie adaptée

Google fait le pari de la recherche sociale | ITespresso.fr

Google fait le pari de la recherche sociale | ITespresso.fr

Social Search permet ainsi d’obtenir des résultats plus pertinents en piochant, en fonction de la recherche effectuée, dans les contenus publiés en ligne par ses amis et contacts.

8 utilisateurs sur 10 de Twitter n’ont jamais publié plus de 10 messages | ITespresso.fr

8 utilisateurs sur 10 de Twitter n’ont jamais publié plus de 10 messages | ITespresso.fr

Goojje, copie de Google en Chine

Goojje, copie de Google en Chine - Actualité Abondance

lundi 25 janvier 2010

Messagerie et collaboration avec Google Apps

La solution de messagerie et de collaboration hébergée GOOGLE APPS a le vent en poupe!

De plus en plus d'entreprises s'intéressent à cette nouvelle alternative : IBM? MICROSOFT? OPEN SOURCE? GOOGLE?

Au delà de l'approche financière (40 euros par an par utilisateur), Google Apps est une solution complète :






  • messagerie hébergée et sécurisée avec un nom de domaine propre (ex : utilisateur@mondomaine.com ), anti virus et anti-spam intégré et non pas une gestion par dossier mais par libellés



  • gestion des contacts et dédoublonnage!!!
  • agenda, superposition d'agenda d'autres utilisateurs
  • chat
  • partage de vidéos professionnelles, sécurisées 
  • partage de documents  en ligne
  • création d'espace de collaboration en 3 clics
  • creation de groupes de discussion ou forum
les plus fonctionnels : la mobilité et la personnalisation en quelques clics









Cinq journalistes testent les infos des réseaux sociaux

Cinq journalistes testent les infos des réseaux sociaux

a suivre

Evolution du logo d'IBM, MICRSOSOFT, GOOGLE












Source boredpanda 

mercredi 20 janvier 2010

Avis sur les réseaux sociaux !



De cette étude il ressort un mouvement de fond : les français se mettent aux réseaux sociaux pour des interêts purement privés (retrouver des anciens collègues, amis, élèves...) et ce quelque soit l'âge !
Et les plus jeunes s'activent pour "réseauter" (qui aura le plus "d'amis"?) sans aucune retenue.

Il faut s'attendre à ce que nos internautes demandent à retrouver ces fonctionnalités simples de recherche de personnes, de partage de centres d'interêt, de partage multimédias... en quelques clics , dans leurs entreprises!

Entreprises êtes-vous prêtes à proposer des solutions professionnelles , sécurisées, intégrées à vos systèmes d'information? Ou bien allez-vous laisser les outils grand public rentrer par la petite porte dans votre SI?

mardi 19 janvier 2010

Mes réseaux sociaux

Sur quels réseaux sociaux je suis?

Je suis sur plusieurs réseaux pour des raisons professionnelles mais aussi personnelles.

Réseaux professionnels :
Réseaux personnels :
  • copains d'avant
  • facebook
Pourquoi ces réseaux ?

Viadeo = relations professionelles, lien avec les collaborateurs, visibilité en proposant des articles, veille sur les autres prestataires via les annonces, evenements et les hubs

Linkedin = relations professionnelles mais c'est un peu un doublon avec viadeo pour moi en tout cas

Lotus Connections  = la solution de réseaux social d'IBM qui est en démo sur Greenhouse donc ca me permet de retrouver les experts d'ibm (Pierre Milcent :-)), de presenter la solution à des prospects

Copains d'avant et  facebook = partage avec des amis , des collègues de sujets plus personnels

A quoi ça me sert?
Cela me permet de communiquer sur mon entreprise (synergie informatique), notre actualité, nos métiers mais aussi d'entretenir des relations avec nos clients et prospects en publiant des annonces en participant à des hubs...

Ce que celà m'apporte!
Même si je consacre du temps professionnel et personnel à la gestion de mes différents comptes "sociaux", je crois sincèrement qu'il s'agit d'un virage déterminant dans la collaboration et la gestion de la relation client mais aussi amicale!

Cela me fait penser au tournant d'il y a 10 ans avec le developpement d'internet!!! En 2000 il fallait être sur le net... c'etait tendance!

Aujourd'hui si vous n'êtes pas sur le net ...vous n'existez pas!!!!

Aujourd'hui les réseaux sociaux il faut y être , pour mieux appréhender, s'éduquer, évangéliser, accompagner ... car demain avec d'autres outils (évidemment car là c'est encore assez diffus comme offre) ce sera LA méthode pour collaborer

A suivre donc

lundi 18 janvier 2010

Mes Outils web

J'utilise différentes ressources du web pour "animer" mes articles, les invitations pour les evenements de Synergie Informatique


pour les bannières et post it
http://www.supportduweb.com/


pour les nuages de tags
http://www.wordle.net/gallery?username=synergie%20informatique


pour tester la navigation de vos pages web et le positionnement de vos boutons d'action
http://browsersize.googlelabs.com/

pour des graphiques en ligne
http://chartgizmo.com/internal/ChartsList

pour les liens vers les reseaux sociaux
http://wordpress.org/extend/plugins/sexybookmarks/installation/